Charleroi: deux réalisatrices ont filmé le quotidien de l’Onem (Hainaut)


Charlotte Grégoire et Anne Schlitz proposent une plongée dans le monde des contrôles de disponibilité. Bureaux de chômage sera à voir au FIF le 2 octobre.

766923596_B976591501Z.1_20150921135202_000_GNP57PBKS.1-0

Le cliché du « chômeur profiteur » ne résiste pas à la projection du documentaire de Charlotte Grégoire et Anne Schiltz, deux jeunes anthropologues passionnées de cinéma social. Pendant quatre à cinq semaines, elles ont planté leurs caméras au siège régional de l’Onem à Charleroi, l’un des plus gros bureaux wallons de l’institution.

C’est là que s’opèrent chaque semaine des milliers de contrôles de disponibilité. A la chaîne.

«  Le film interroge le sens du travail aujourd’hui, et ce, dans un monde où l’emploi est de plus en plus précaire, où l’insécurité des travailleurs et des chômeurs est de plus en plus grande, où le modèle d’État-Providence se réduit comme peau de chagrin », expliquent les réalisatrices.

L’administrateur général de l’Onem a rapidement donné son…

View original post 375 mots de plus

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :