Archive for the ‘Démocratie’ Category

Thomas Jefferson, un visionnaire

30 octobre 2011

Thomas Jefferson, un visionnaire

Thomas Jefferson, un visionnaire

Publicités

Platon le disait déjà voici 2500 ans

30 octobre 2011

Platon le disait déjà voici 2500 ans

Platon le disait déjà voici 2500 ans

Détention préventive : à revoir

6 novembre 2010

Me Réginald de Beco plaide pour une réforme en profondeur de la matière. Et pour une refonte du rôle du juge d’instruction. Un projet ambitieux.

Il l’avait dit devant la Commission Justice du Sénat, il vient de l’écrire dans le « Journal des tribunaux » : Me Reginald de Beco, avocat pénaliste de renom, président de la commission des prisons de la Ligue des droits de l’homme et de la commission de surveillance de la prison de Forest, plaide pour une réforme de la loi relative à la détention préventive.

Me de Beco part du principe que la loi actuelle est en quelque sorte détournée de son objet. Elle dit que la délivrance d’un mandat d’arrêt « ne peut être prise dans le but d’exercer un moyen de contrainte ».

Or, écrit Me de Beco, « tout avocat pénaliste vous dira qu’une libération provisoire ne peut être sérieusement envisagée que lorsque son client passe aux aveux ».

La loi précise encore que la détention préventive ne peut être une répression immédiate. Or, de nombreux juges d’instruction utilisent la détention préventive comme une sorte de prépeine, prenant prétexte du fait que les juridictions de jugement sont tellement encombrées que le suspect inculpé mais laissé en liberté risque de ne comparaître devant son juge que des mois après son inculpation. Quant au « risque de récidive », il s’agit, écrit Me de Beco, « d’une motivation stéréotypée de la plupart des mandats d’arrêt et des décisions de maintien en détention prises par les juridictions d’instruction ».

(more…)

Comment gérer les crises psychiatriques en prison : Le trajet pénitentiaire de Farid Bamouhammad

10 octobre 2010

Un excellent article de l’avocate Hanan Talbi publié le 6 octobre 2010 sur le site « Justice en ligne ».

Les récentes difficultés de Farid Bamouhammad à la prison de Nivelles, spécialement avec ses gardiens, qui ont succédé à d’autres problèmes dans d’autres prisons belges, ont défrayé la chronique. Au-delà de ce cas particulier, Me Hanan Talbi, avocate, membre de l’Observatoire international des prisons, s’interroge sur la place des personnes en crise psychiatrique dans notre système pénitentiaire.

(more…)

« C’est la politique menée qui pose problème, pas le manque de moyens »

26 septembre 2010

J’éprouve beaucoup d’admiration pour le courage de cette jeune, jolie et talentueuse avocate qu’est Me Delphine Paci, qui ose dénoncer les abominations qui se déroulent dans le milieu carcéral, malgré les pressions et les tabous qui règnent dans ce domaine. Elle a également, toujours très courageusement, défendu Wahoub Fayoumi, victime de tortures de la part de la police.

C’est pourquoi je relaie ici un extrait d’un article paru dans le quotidien « Le Soir » de ce 9 août 2010, auquel elle accorde un entretien.

*

(more…)

Faire vibrer le cœur de Bruxelles pour que celui de Sakineh continue à battre

16 septembre 2010

Je soutiens la cause de Sakineh Mohammadi Ashtiani, défendue par le groupe R.A.P.P.E.L., et en relaie donc l’appel à la défendre par une manifestation publique.

Condamnée à la lapidation pour adultère, Sakineh Mohammadi Ashtiani risque la mort. Pour toute personne qui respecte le droit des êtres humains, une condamnation à la lapidation, quels que soient les faits commis, est totalement inadmissible. La condamnation à mort par lapidation de Sakineh a déclenché une vaste campagne internationale pour éviter… ce châtiment qui a été provisoirement suspendu. Mais une suspension est loin d’être suffisante.

Le R.A.P.P.E.L. se joint au cortège de soutien à Sakineh Mohammadi Ashtiani est organisé ce samedi 18 septembre.

Le rendez-vous est fixé à 10h30 sur l’esplanade du Parlement Européen, place Luxembourg.

A 11h, nous prendrons la direction de la Commission européenne, rond point Schuman.

Les citoyens attendent une condamnation ferme de la Commission européenne afin que celle-ci fasse preuve d’une détermination sans faille pour faire plier l’État iranien.

Venez donc nombreux samedi. De notre soutien dépend sa vie !

Condamnée à la lapidation pour adultère, Sakineh Mohammadi Ashtiani risque la mort. Pour toute personne qui respecte le droit des êtres humains, une condamnation à la lapidation, quels que soient les faits commis, est totalement inadmissible. La condamnation à mort par lapidation de Sakineh a déclenché une vaste campagne internationale pour éviter… ce châtiment qui a été provisoirement suspendu. Mais une suspension est loin d’être suffisante.  Le R.A.P.P.E.L. se joint au cortège de soutien à Sakineh Mohammadi Ashtiani est organisé ce samedi 18 septembre.  Le rendez-vous est fixé à 10h30 sur l’esplanade du Parlement Européen, place Luxembourg.  A 11h, nous prendrons la direction de la Commission européenne, rond point Schuman.  Les citoyens attendent une condamnation ferme de la Commission européenne afin que celle-ci fasse preuve d’une détermination sans faille pour faire plier l’État iranien.  Venez donc nombreux samedi. De notre soutien dépend sa vie !Source : http://www.le-rappel.be/FR/?Faire-vibrer-le-coeur-de-Bruxelles

Le vote électronique n’est pas démocratique

5 juin 2010

Texte paru dans les pages « débats » de la Libre Belgique le 4 juin 2010 (pp. 54-55)

Alors qu’il leur était parfaitement possible de le faire, aucune des communes qui utilisaient précédemment le vote électronique n’a décidé d’y renoncer. Le 13 juin, 44 % des électeurs vont donc à nouveau devoir voter de cette manière. Ceci nous indigne car ce système empêche tout contrôle des opérations électorales par les citoyens-électeurs, ce qui est pourtant une condition essentielle d’une élection démocratique.

(more…)

Le Cauchemar, lettre de prison

17 juin 2008

Je relaie bien volontiers cette poignante lettre de Wahoub Fayoumi, une jeune femme victime de tortures policières, en raison de ses opinions politiques.

Nul ne peut être arrêté et torturé en raison de ses opinions politiques dans un État démocratique, et ce quelles que soient ces opinions.

Pour rappel, mes mésaventures suite à ma confrontation avec le commissaire Ives (Yves) Cornélis, du Service Judiciaire d’Arrondissement (SJA) de Bruxelles, en charge, justement, des dossiers d’ « extrémisme », de gauche comme de droite.

*

(more…)


%d blogueurs aiment cette page :